Mise en situation mondiale : le rôle d’un business game dans la spécialisation « International Business Model Developer » de Montpellier BS


Dans le cadre du parcours de spécialisation "International Business Model Developer", les étudiants de Montpellier BS ont fait face, pendant deux jours, à une mise en situation de développement mondial au travers d’un jeu d’entreprise dédié. Dix équipes d’étudiants ont été mis en compétition. Le groupe "Chili" a remporté brillamment le challenge. Retour d’expérience.

« Ce Business Game, emprunté à la start up de jeux en ligne Strat&Logic et réalisé sur deux journées entières, a pour objectif de mettre les étudiants en situation de conduire « en live » la stratégie la plus innovante et pertinente pour la bonne réussite de la commercialisation d’un produit dans une zone géographique donnée. C’est un très bon exercice pédagogique qui permet de leur faire toucher du doigt l’impact de leurs décisions dans une ambiance dynamique de travail d’équipe et de concertation », explique le Professeur Paul Martin.

« En début de partie, chaque groupe démarre avec la même entreprise et le même capital, à savoir 4.000.000 euros. Ils ont virtuellement 7 ans pour développer la production puis la commercialisation d’un robot. Chaque groupe doit s’interroger sur diverses problématiques pour la bonne réussite du projet (Dans quelle zone est-il le plus optimal de produire ? Combien d’unités faut-il produire par ligne de production ? Quelle est la capacité de distribution pour chaque zone ? Quels sont les frais de transports à attribuer ?). Une fois arrivé au stade de la commercialisation, chaque équipe détermine le niveau de finition des robots, les ressources investies dans la recherche et développement. Il est également possible de réaliser une veille concurrentielle en achetant des études marketing, pour faire une bonne prévision de marché. Nous avons assisté à de véritables erreurs stratégiques parfois mais, il faut se rappeler que c’est en se trompant que l’on apprend »

Axel Poidebard, membre du groupe vainqueur "Chili" nous raconte sa victoire : « Cette simulation était très réaliste, nous avons passé deux jours entre 9h et 19h sur ce jeu, sans prendre de pause et tout le monde a pris du plaisir. C’était une super expérience. Ce qui a fait la différence avec les autres groupes, c’est que nous sommes parvenus à bien identifier la demande prévisionnelle de nos marchés en développement (Amérique du Sud, Asie du Sud) et nous avons su produire à des prix plus bas grâce à cela, car les coûts de main d’œuvre sont faibles. Cela nous a permis de bénéficier de marges conséquentes. Nous sommes parvenus, à partir de la troisième année de commercialisation des robots, à bien nous répartir les tâches. C’était assez drôle car vu qu’on avait développé beaucoup de produits, à la fin, nous produisions et vendions 5 types de robots différents ! Chacun s’occupait d’un produit et était chef de produit en quelque sorte. On pouvait observer la performance des différents produits d'une année sur l'autre ».

Le professeur Paul Martin remercie l’ensemble des étudiants de sa spécialisation pour leur engagement dans le programme et leur esprit de cohésion dans ce projet pédagogique spécifique. Nul doute qu’il réitèrera l’expérience l’année prochaine.

Rendez-vous l’année prochaine pour un prochain épisode de ce Business Game. En attendant, si vous souhaitez en savoir plus sur nos spécialisations en master 2, rendez-vous sur : http://www.montpellier-bs.com/programme-master-grande-ecole/le-cursus/les-specialisations-professionnelles


 
School
       

         


Taxe d'apprentissage La Fondation Groupe Sup de Co Montpellier

Dernières actualités

Toutes
les Actus




Espace téléchargement (Plaquettes/Documents)