Montpellier Business School
12 octobre 2020

Innovations pédagogiques : comment répondre aux attentes des apprenants de la génération Z

Innovations pédagogiques : comment répondre aux attentes des apprenants de la génération Z

Répondre à une durée de l’attention de plus en plus réduite

La révolution digitale ainsi que les métiers et les compétences en perpétuelle mouvance ont transformé profondément les besoins et les comportements des nouveaux apprenants. « Le premier enjeu auquel l’enseignant doit faire face est la durée de l’attention de plus en plus courte chez l’apprenant. On estime aujourd’hui une attention moyenne de 12 minutes, ce qui nécessite que nous développions une plus grande variation des approches et des activités pédagogiques pour stimuler la curiosité à un rythme plus soutenu. » explique Agnès Le Bellac, Manager de l’innovation à MBS.

Pour lutter contre les perturbateurs de l’attention (santé, fatigue, notifications de smartphone…), Dr. Julien Granata met en place un « hameçon pédagogique » original en début de cours de gestion du stress. « L’idée, c’est de débuter par un exercice physique. Tous les apprenants se lèvent et nous débutons la séance en travaillant sur notre technique respiratoire. » explique-t-il. Dans le même objectif, Dr. Jacqueline Boysselle développe la neuroéducation et propose à ses étudiants des exercices stimulant les cinq sens et les émotions : « nous travaillons sur l’empathie de l’apprenant lors du cours de segmentation client, et nous leur proposons de créer des albums photos Pinterest reflétant l’atmosphère et le quotidien de chaque client identifié. »

 

Être au contact de la réalité

Autre exigence particulièrement développée au sein de cette nouvelle génération d’apprenants : consommer du contenu au plus proche de l’actualité, de leurs ambitions et de la réalité du terrain. « Nous tâchons d’intégrer les enjeux de développement durable et de la RSE dans l’intégralité des programmes afin de répondre à l’ambition des étudiants de jouer un rôle dans la transition responsable du monde et des entreprises » explique Dr. Helen Etchanchu.

La réalité du terrain passe également par l’intégration de serious games. « Au sein de la spécialisation Finance, nous proposons aux étudiants de participer à une certification Bloomberg reposant sur les données réelles du marché. Ils sont invités à participer à un Investment Challenge durant lequel ils doivent développer un portefeuille d’actions performant qui évolue en suivant les cours réels de la bourse. » témoigne Dr. Thi Hong Van HOANG.

 

La crise du COVID a accéléré le développement des innovations pédagogiques

La généralisation du passage des cours en distanciel a permis le développement de nouveaux outils pour favoriser l’interaction avec la classe. MBS bénéficie de l’expertise du Learning Center, un service dédié pour accompagner les enseignants dans cette agilité pédagogique. « Notre objectif est de proposer une meilleure expérience de l’apprentissage. Par exemple, nous essayons de contribuer à la ludification des exercices en mettant à disposition l’outil Wooclap, permettant en temps réel de voter, d’interagir et de répondre aux questions du professeur directement avec son smartphone. » explique Valérie Guesnier, Responsable du Learning Center.

Avec l’enseignement à distance, les études de cas se digitalisent, de façon plus ludique, afin de stimuler la réflexion, le débat et le challenge. Cette numérisation intègre également des jeux de plateaux et des business games. « Nous nous adaptons et nous allons proposer aux étudiants un jeu vidéo dans lequel ils doivent découvrir chaque service d’une entreprise, s’approprier leur rôle pour ensuite recruter les meilleurs profils parmi les personnages. » confie Beverly Leligois.

Ainsi, la scénarisation des interventions et les expériences ludiques se multiplient au sein de l’enseignement. « Avec l’Entrepreneurship Center de MBS, nous avons créé une série de podcasts, qui guide l’apprenant dans l’univers de l’entrepreneuriat, l’aide à trouver des idées et des concepts innovants et créé un premier pont vers l’incubateur de l’école où il sera accompagné. » conclut Lina Manolova, Ingénieur pédagogique.

Partager cette page
Partager
Cette page
Contact us
Identity(Nécessaire)
Preferred contact method(Nécessaire)
RGPD
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Contactez-nous
Identité(Nécessaire)
Je préfère être contacté par(Nécessaire)
RGPD
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.