Montpellier Business School
  • Accueil /
  • Actualités /
  • L’entrepreneuriat féminin : découvrez des conseils pour enfin vous lancer dans votre projet de création/reprise d’entreprise
29 octobre 2019

L’entrepreneuriat féminin : découvrez des conseils pour enfin vous lancer dans votre projet de création/reprise d’entreprise

L’entrepreneuriat féminin : découvrez des conseils pour enfin vous lancer dans votre projet de création/reprise d’entreprise

L’importance du partage d’expérience

Ce mardi 30 octobre, le campus a eu l’honneur d’accueillir un afterwork organisé par la Chaire Entrepreneuriat Social & Inclusion et l’association ADIE pour révéler les talents « EntrepreneurEs » de la région. « Accueillir ce type de rencontre est fondamental pour MBS car elle touche au socle de valeurs de l’école comme l’égalité de chances, ainsi qu’à l’entrepreneuriat social » explique Bruno Ducasse, Directeur Général de Montpellier Business School.

Pour Anne Le Bissonnais, Chargée de projets pour la mission locale jeune de Montpellier Méditerranée Métropole, ces partages d’expériences sont indispensables : « plus on fera témoigner des femmes pour dire qu’entreprendre est possible, plus on tendra vers un équilibre de représentation Femme-Homme parmi les créateurs d’entreprises » explique-t-elle.

Ces portraits inspirants furent partagés lors de deux masterclasses et furent riche en retours d’expérience et en conseils utiles pour tout.e apprenti.e entrepreneur.e.

 

Prioriser : « tenir bon sur ce qui est important, et lâcher prise sur le reste »

L’afterwork a débuté avec l’intervention de la marraine de l’événement, Marianne Aya Omac, artiste et entrepreneuse de la région. « Si j’avais un conseil à donner aux potentielles entrepreneures, c’est de tenir bon sur ce qui est important et de savoir lâcher prise sur le reste. Tant qu’on résiste à un problème, on ne fait que l’alimenter et créer de la tension. La vraie qualité pour entreprendre, c’est de ne pas résister aux problèmes, il faut les accepter et les considérer comme des événements plus que des obstacles. » explique Marianne Aya Omac.

 

Savoir dédramatiser, déculpabiliser et s’analyser

Un des objectifs de cet afterwork était de désacraliser l’entrepreneuriat. « Il faut arrêter avec l’image de l’entrepreneur qui n’a plus de vie en dehors de son travail. Être cheffe d’entreprise ne signifie pas qu’il faille passer 12h par jour à son bureau pour avoir de bons résultats » explique Bénédicte Laurent, fondatrice de Namae Concept.

« Bien sûr, il arrive que la sphère personnelle et la sphère du travail s’entrechoquent. Mais l’essentiel est de ne pas se culpabiliser pour ce que l’on ne fait pas pour l’une ou pour l’autre. Ce qui est important c’est de savoir s’analyser, ne pas s’oublier et donc comprendre ses attentes et son rapport avec la réussite, l’argent, le rôle que l’on veut jouer avec son entreprise et au sein de sa famille. » complète-t-elle.

 

Savoir s’entourer

Emma Nganleu, fondatrice de Reflex Happy, insiste sur l’importance de l’accompagnement entrepreneurial lorsque l’on créé son entreprise : « Parler de son projet, c’est découvrir des questions que l’on ne s’était pas posées. C’est la raison pour laquelle l’entourage et les associations comme l’Adie ont un rôle fondamental dans le lancement de son projet. »

Au sein de Montpellier Business School, la Chaire Entrepreneuriat Social & Inclusion s’est donné comme objectif d’accompagner et former les personnes les plus éloignées de l’emploi à la création d’entreprise et notamment des entreprises de l’ESS.

Pour en savoir plus sur la Chaire Entrepreneuriat Social & Inclusion, rendez-vous ici.

 

Partager cette page
Partager
Cette page
Contact us
Identity(Nécessaire)
Preferred contact method(Nécessaire)
RGPD
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Contactez-nous
Identité(Nécessaire)
Je préfère être contacté par(Nécessaire)
RGPD
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.