Montpellier BS a accueilli le 1er séminaire de recherche international consacré à la santé des entrepreneurs

 

Les 29 et 30 septembre dernier, Montpellier BS a accueilli le 1er séminaire international « Health of Small Business Owners/Entrepreneurs ». Organisé par le Dr Olivier Torrès, professeur associé, et  le Dr Roy Thurik, professeur en entrepreneuriat, ce premier workshop international consacré à la santé des chefs d’entreprise a réuni 35 chercheurs de 12 nationalités et de 5 continents différents ! Fondateur de l’Observatoire Amarok, le Dr Olivier Torrès a répondu à nos questions.

Qu’est-ce qui vous a donné l’envie de mettre en place ce 1er séminaire international « Health of Small Business Owners/Entrepreneurs » ?

La genèse, ce sont les travaux que je conduis depuis 7 ans sur la santé des entrepreneurs. Jusqu’alors, on s’intéressait beaucoup à la santé des salariés mais très peu à celle des patrons. J’ai donc créé l’Observatoire Amarok et nos travaux commencent désormais à trouver un écho dans le monde entier. L’enjeu est de promouvoir ce nouveau mouvement de recherche « Health Entrepreneurship ». Ce 1er séminaire international sur la question a connu des moments forts et des participants prestigieux. Nous avons eu notamment  la fierté de recevoir le professeur Katsuyuki Kamei qui est responsable de l’Observatoire Amarok au Japon où il vient de lever 20 millions de yens (185 000 euros) pour financer la recherche. Il est professeur de gestion des risques à l’université du Kensai. C’est une belle reconnaissance pour Amarok et cela montre que Montpellier BS et nos travaux rayonnent dans le monde entier.  Ce séminaire a été marqué par plusieurs interventions de chercheurs internationaux américains (notamment le Pr Michael Freeman, responsable du département psychiatrie de l’université de Médecine de San Francisco), mais aussi des Libanais ou des Hollandais alors que ce sujet ne faisait l’objet d’aucune recherche il y a encore 7 ans.

Au final, quels sont les conclusions d’un tel séminaire et de vos travaux en général ?

L’idée c’était de valoriser et bien sûr de partager notre savoir à l’échelle mondiale. Il y avait une zone aveugle sur ce sujet car les entrepreneurs ne parlent jamais de leurs problèmes de santé, jusque-là c’était un tabou. Ils sont sous l’idéologie du leadership. Quand on se voit comme un leader, on ne peut exprimer aucune faiblesse. A l’opposée, les spécialistes de la souffrance au travail ne se sont intéressés jusqu’à présent qu’aux salariés. Du coup, pendant des années nous avons tenté de rapprocher des « souffrologues » sourds et des patrons muets ! Depuis 2009 c’est mon combat et je suis sûr qu’à terme, Amarok deviendra une association d’intérêt général. Entreprendre c’est bon pour la santé mais les hauts sont très hauts et les bas très très bas. Ce workshop, c’était la théorisation de tout cela, la construction de généralisations appuyées sur des faits empiriques pour changer le regard que l’on porte sur les entrepreneurs qui ne sont ni surhommes, ni sous hommes mais avant tout des êtres humains avec leurs forces et leurs faiblesses. A l’issue de ce séminaire j’espère que nous pourrons créer un premier réseau durable de chercheurs permettant de poursuivre les échanges et d’intensifier la recherche sur ce domaine nouveau, méconnu et pourtant si important. Et j’espère bien reproduire ce colloque, toujours à Montpellier BS l’année prochaine, une grande école qui forme, accompagne et s’intéresse aux entrepreneurs !





 
School
       

         


Taxe d'apprentissage La Fondation Groupe Sup de Co Montpellier

Dernières actualités

Toutes
les Actus




Espace téléchargement (Plaquettes/Documents)