"Nous travaillons les cas concrets pour leur permettre une insertion professionnelle rapide et réussie !" Le Dr Moez Bennouri témoigne de son expérience avec les étudiants MSc in Finance de MBS

Professeur associé au sein du département Finance de MBS, le Dr Moez Bennouri enseigne plusieurs cours en anglais dont "Fixed income, options and derivatives", "Foundations of risk and asset pricing theory",  "Finance simulation" et "Topics on valuation" aux étudiants qui composent la promo actuelle de Master of Science in Finance. Le but de ce MSc ? Donner accès aux différents métiers de la finance (analyste financier, gestionnaire de portefeuille d’actifs, gestionnaire de risques financier…) dans un univers international.

« En début d’année, il était important d’effectuer des remises à niveau pour avoir une classe homogène », commence le Dr Bennouri. « Puis nous avons commencé les cours plus avancés et c’est à ce moment qu’ils se sont rendus compte de ce qu’est réellement un MSc du point de vue de l’approfondissement des matières. D’octobre à février, j’ai pu voir leur évolution en classe. Ils sont de plus en plus intéressés car ils n’ont plus cette difficulté à comprendre les choses. L’objectif, c’est de les amener à quelque chose qui va plus loin que du « purement scolaire ». Alors on commence à entrer dans les cas pratiques. Par exemple, en ce moment, ils travaillent sur un cas de fusion-acquisition ».

Dans le cadre des cours du 2e semestre « Finance simulation » et « Topics on valuation », les cas concrets sont mis en avant dans l’optique de rendre les étudiants prêts pour une insertion professionnelle internationale rapide et réussie. « En Finance simulation, l’exercice leur apprend à travailler comme gestionnaire d’actifs. Ils travaillent comme gestionnaires de portefeuille pour le compte d’un client fictif ce qui permet de comprendre la théorie en faisant de l’apprentissage par la pratique (Learning-By-Doing). Ils doivent prendre des décisions et ont accès à tous les marchés dans le monde pour gérer le patrimoine de leurs clients (1 million de dollars) ayant l’objectif de vivre une belle retraite. Ils devront me présenter leurs résultats à la fin du cours comme si j’étais le client. Dans le cours « Topics on valuation », c’est de la finance d’entreprise qui essaye de s’intéresser aux différentes décisions financières de l’entreprise (endettement, fusion acquisition, entrée en bourse etc.). On s’intéresse aussi aux aspects de gouvernance de l’entreprise et aux aspects comportementaux dans la prise de décision. Tout ceci est passionnant à suivre aussi de mon point de vue car la classe est très hétérogène ! »

« En effet, en Master of Science, la classe est hétérogène aussi bien au niveau des pays d’origine que des parcours », ajoute le Dr Moez Bennouri. « Dans ma classe des MSc in Finance, je compte jusqu’à 11 nationalités différentes. Nous avons des Français bien sûr mais aussi des Marocains, des Chinois, une Afghane, une Colombienne, un Libano-américain ou encore une Italienne. C’est passionnant pour nous aussi, les professeurs. Car cette hétérogénéité fait partie des particularités d’enseigner à des MSc. C’est une autre façon de faire car ils viennent aussi de disciplines différentes. Donc nous devons faire le lien avec ces disciplines pour créer une passerelle entre ce qu’ils savent déjà et ce qu’ils vont apprendre ici. C’est très riche car chacun vient avec son expérience, sa culture et ils ne sont pas tous « formatés finance ». Nous avons par exemple des ingénieurs et cela crée énormément de richesse à partager ».

Pour les étudiants MSc in Finance de MBS, la suite du cursus passera notamment par les examens, en avril, puis par 4 à 6 mois d’expérience professionnelle (stage ou emploi).

Pour en savoir plus : http://www.montpellier-bs.com/msc/home/msc-finance


 
School
       

         


Taxe d'apprentissage La Fondation Groupe Sup de Co Montpellier

Dernières actualités

Toutes
les Actus




Espace téléchargement (Plaquettes/Documents)