« Job Hunting » ou comment gérer son e-marketing personnel en vue de son employabilité : un cours innovant du professeur Marvin Wilkinson

Consulter le profil d’un candidat sur les réseaux sociaux professionnels est aujourd’hui le premier réflexe d’un recruteur. Alors comment faire la bonne première impression, conforme à ce que l’on est vraiment et à ce que l’on souhaite ? Depuis 4 ans maintenant, le professeur Marvin Wilkinson apprend aux étudiants en dernière année de Bachelor à gérer leur image sur internet et à savoir convaincre lors d’une recherche de stage, d’alternance ou d’emploi.

Londonien d’origine, Marvin est créateur du centre de formation LearnEnglish.fr et professeur reconnu à Montpellier Business School. Passionné par les nouvelles tendances dans les nouvelles technologies, il dispense le cours « Job Hunting » pour faire réfléchir les étudiants sur ce qu’ils sont, ce dont ils ont envie, ce qu’ils peuvent apporter à une entreprise mais surtout sur la façon de le traduire de façon personnalisée sur les réseaux sociaux. «  Je veux d’abord qu’ils se demandent qui ils sont et quelles sont leurs compétences. Parler d’eux sous un angle différent, en se positionnant déjà comme un jeune professionnel » explique Marvin. « C’est parfois difficile pour eux car ils doivent s’éloigner des outils classiques sur lesquels ils sont habitués à travailler comme le CV ou la lettre de motivation. Et pour ne rien faciliter, on travaille entièrement en anglais, qui n’est pas leur langue maternelle ! »

La première étape du cours consiste à maximiser son impact sur son profil LinkedIn, réseau le plus populaire dans la sphère professionnelle. « C’est comme un premier entretien. Il faut donc bien le préparer, y passer du temps. Choisir la bonne photo pour donner envie au recruteur, et arriver à être soi-même tout en étant différenciateur, de façon positive et éthique ! » explique Marvin. « Je leur apprend ensuite à utiliser l’outil vidéo. Comment se présenter librement en quelques minutes, en développant des points complémentaires qui ne peuvent pas être approfondis sur son profil. Je les aide à faire le tri entre ce qui doit apparaitre par écrit (la formation, les expériences) et ce qui peut être marquant dans une vidéo, leur personnalité, leur langage, leur concision à l’oral car la vidéo ne peut faire plus de 2 minutes. Ainsi ils apprennent à communiquer spontanément dans une optique stratégique. » Bien sûr, les étudiants au premier abord sont quelque peu hésitants à se lancer face caméra. « C’est nouveau pour eux ! Au travers d’exemples réalisés les années précédentes, je les coache et les évalue.  Tous reçoivent des commentaires individuels pour s’améliorer. Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce n’est pas forcément les meilleurs en anglais qui réalisent les meilleures vidéos !»

La perspective de booster son « personal branding » est motivante pour les étudiants et ils sont meilleurs d’année en année puisqu’ils sont digital native. « Cela me permet d’être challengé en permanence et cela rend mon rôle passionnant. J’ai même décidé de créer un prix pour les meilleurs.


 
School
       

         


Taxe d'apprentissage La Fondation Groupe Sup de Co Montpellier

Dernières actualités

Toutes
les Actus




Espace téléchargement (Plaquettes/Documents)