Montpellier Business School
  • Accueil /
  • Actualités /
  • Fanny Hugé, alternante en dernière année du Programme Grande Ecole est lauréate du Prix Jane M. Klausman « Women in Business » du Zonta International
23 octobre 2019

Fanny Hugé, alternante en dernière année du Programme Grande Ecole est lauréate du Prix Jane M. Klausman « Women in Business » du Zonta International

Fanny Hugé, alternante en dernière année du Programme Grande Ecole est lauréate du Prix Jane M. Klausman « Women in Business » du Zonta International

Un Prix international pour lutter contre les inégalités Femme-Homme dans les affaires

Le programme Jane M. Klausman « Women in Business » du Zonta International a été créé en 1998 pour encourager les femmes en poursuite d’études à faire carrière et à occuper des postes à responsabilité dans les affaires. Le programme cherche alors à renforcer la voix des femmes en entreprise en détectant les Hauts Potentiels et en les incitant à ouvrir le chemin à de réels changements pour l’égalité Femme-Homme dans le monde des affaires.

Sensible à la lutte contre les stéréotypes de genre, Fanny Hugé, étudiante en dernière année du Programme Grande Ecole, a su se démarquer grâce à un projet éducatif innovant et s’est vu remettre le prix international du Zonta il y a quelques jours en Bulgarie. Elle est également la deuxième lauréate issue de Montpellier Business School en 3 ans. « Le prix tient compte à la fois du parcours d’études des candidates mais également de la cohérence de leur projet professionnel. » explique Benjamin Ferran, Responsable Diversité et RSE de Montpellier Business School.

La lutte contre les stéréotypes, l’international et l’IT : les trois fondements du projet de Fanny

Chaque candidate doit élaborer un projet personnel, porteur de ses valeurs, pour espérer remporter le Prix. « J’ai souhaité construire mon projet autour de l’autocensure des femmes. D’après Global Study, les enfants intègrent les stéréotypes de genre dès l’âge de dix ans. Expliquer aux enfants les dangers de ces idées préconçues peut faire la différence. » explique Fanny.

Fanny a alors choisi de construire son projet en s’appuyant sur les deux piliers forts qui ont marqué son parcours : l’international et les technologies de l’information. « Depuis plus d’un an, je poursuis mes études en alternance chez Microsoft. Lorsque j’ai postulé, une des étapes du recrutement était de choisir l’un des produits actuels et de lui développer un nouvel usage. L’idée était alors d’utiliser leur outil gratuit de vidéo conférence et de l’introduire dans les salles de classe à travers le monde pour créer des relations entre élèves aux quatre coins du Globe. Cela permettrait aux enfants d’échanger sur leurs différences culturelles et de permettre aux celles et ceux qui doivent parcourir des kilomètres avant d’atteindre leur école de suivre des cours à distance dispensés par des professeurs à l’étrangers. L’objectif est de renforcer leur confiance, de cultiver l’ouverture sur le monde et de réduire les stéréotypes de genre. »

« On peut faire la différence si on croit en une cause et on se donne sans compter »

Pour donner suite à ce Prix, Fanny continue d’affiner son plan de carrière et ses futurs engagements. « J’ai eu l’occasion de rencontrer de nombreuses femmes qui luttent activement aujourd’hui pour le droit des femmes. A toutes les étudiantes qui envisageraient de participer à ce Prix mais qui pensent n’avoir aucune chance, j’aimerais leur dire que rien n’est impossible et qu’elles n’ont surtout rien à perdre. Il faut apprendre à se faire confiance. On peut faire la différence si on croit en une cause et si on se donne sans compter »  conclut Fanny.

Partager cette page
Partager
Cette page
Contact us
Identity(Nécessaire)
Preferred contact method(Nécessaire)
RGPD
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Contactez-nous
Identité(Nécessaire)
Je préfère être contacté par(Nécessaire)
RGPD
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.