Montpellier Business School
  • Accueil /
  • Actualités /
  • De l’artisanat à l’entrepreneuriat, Soukeïna Gutierrez, diplômée 2015, est finaliste du Phare de l’Entrepreneuriat. Découvrez son incroyable aventure vers la quête de sens en podcast !
19 février 2020

De l’artisanat à l’entrepreneuriat, Soukeïna Gutierrez, diplômée 2015, est finaliste du Phare de l’Entrepreneuriat. Découvrez son incroyable aventure vers la quête de sens en podcast !

De l’artisanat à l’entrepreneuriat, Soukeïna Gutierrez, diplômée 2015, est finaliste du Phare de l’Entrepreneuriat. Découvrez son incroyable aventure vers la quête de sens en podcast !

Edité le 06/03 : Soukeïna a finalement remporté le Prix du Public du Phare de l’Entrepreneuriat. Félicitations à elle !

Une trajectoire non conventionnelle pour une diplômée de Grande Ecole

Une fois diplômée du Programme Grande Ecole de MBS en 2015, Soukeïna s’est dirigée vers un métier de Coordinatrice au sein d’un fonds d’investissement afin d’avoir l’opportunité d’accompagner les start-ups dans leur projet. « C’était ce qu’il y avait de plus logique à faire. Je sortais d’une année de spécialisation en Entrepreneuriat et d’une alternance au sein de l’accélérateur d’entreprises d’Oracle. » explique Soukeïna.

« Seulement 8 mois plus tard, j’avais envie de créer ma marque, mon entreprise, mais je n’avais aucune idée de ce que je voulais réellement créer » se confie Soukeïna. Ce fut au hasard d’un voyage que cette diplômée eut le déclic et décida de découvrir le monde de la maroquinerie. 

Soukeïna se lance alors dans un CAP pour apprendre ce métier d’art. « Au tout début, je souhaitais juste être capable de discuter « technique » pour pouvoir échanger avec de potentiels fournisseurs. Mais au fur et à mesure de ma formation, je me suis découvert une passion. Au début je pensais tester l’entrepreneuriat pour un ou deux ans, et j’envisageais même de retourner au salariat si cela ne fonctionnait pas. Mais après cette formation, j’ai compris que je voulais faire de cette marque un projet de vie. »

 

Une chaîne de podcasts inspirants pour mieux comprendre le secteur du luxe

Son CAP en poche, Soukeïna a eu l’opportunité de faire ses armes dans deux prestigieuses maisons de luxe françaises (Moynat & Goyard) en tant qu’artisane maroquinière. « J’ai appris pour la première fois de ma carrière à apprécier le temps long. Dans le luxe, on nous apprend à prendre le temps qu’il faut pour que chaque détail d’une pièce soit parfait. » explique Soukeïna.

« C’est un des avantages de l’artisanat, certains gestes deviennent automatiques et on bénéficie d’un plus grand temps de cerveau disponible. J’ai commencé ainsi à écouter beaucoup de podcasts et j’ai eu envie de créer le mien pour démystifier le monde du luxe qu’on nous vend toujours comme inaccessible. »

Depuis mars 2019, Soukeïna a alors lancé une série de Podcast « Luxe & Artisanat » dans lesquels elle échange avec des professionnels du secteur pour comprendre leur parcours, leurs réussites, leurs échecs et ainsi ouvrir la voie aux potentiels artisans en herbe qui hésiteraient encore à se lancer.

Un projet incubé à l’Entrepreneurship Center et finaliste du Phare de l’Entrepreneuriat

Lors de son retour à MBS en tant que jury des Admissibles, Soukeïna a fait la découverte de l’Entrepreneurship Center. Ouvert aux diplômés, l’incubateur de MBS intègre désormais Maison Aïma, la marque de Soukeïna et l’aboutissement de 3 années et demie de travail « qui ne font que commencer » sourit Soukeïna.

Aujourd’hui, cette jeune entrepreneure est finaliste du Phare de l’Entrepreneuriat. Tous les likes et commentaires obtenus sur ses posts comptent pour le concours. Donc n’hésitez pas à aller lui rendre visite sur ses posts :

Vous pouvez également suivre son aventure sur Instagram :

Partager cette page
Partager
Cette page
Contact us
Identity(Nécessaire)
Preferred contact method(Nécessaire)
RGPD
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Contactez-nous
Identité(Nécessaire)
Je préfère être contacté par(Nécessaire)
RGPD
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.