Montpellier Business School
  • Accueil /
  • Actualités /
  • Manager la diversité et l’inclusion : les participants de l’Executive MBA délivrent leurs recommandations aux entreprises
14 avril 2020

Manager la diversité et l’inclusion : les participants de l’Executive MBA délivrent leurs recommandations aux entreprises

Manager la diversité et l’inclusion : les participants de l’Executive MBA délivrent leurs recommandations aux entreprises

Un exercice basé sur un enjeu réel d’entreprise

En décembre dernier, les participants de l’Executive MBA de Montpellier Business School ont découvert le module RSE de leur formation, structuré autour de 5 entreprises venues partager leurs enjeux de diversité et d’inclusion dans le cadre de leur recrutement, de leur accompagnement des salariés ou encore de leur management.

« Les participants sont allés à la rencontre d’Auchan, Sage, Sanofi, Orange et l’AFPJR afin de pouvoir livrer trois mois plus tard, à la fois un diagnostic réaliste de la situation de l’entreprise en matière de diversité, mais également des recommandations d’experts. » explique Catherine Deiana, Responsable Pédagogique du Programme de l’Executive MBA.

 

Effectuer un travail de terrain pour ouvrir les débats de fonds et impliquer l’ensemble des collaborateurs

Accompagnés par 4 Enseignantes Chercheuses de MBS, les participants de l’Executive MBA ont été en premier lieu challengés sur leur méthodologie. « L’objectif était que les participants aillent au-delà de ce qui était mis en place par les services de Ressources humaines. Il s’agissait ici d’impliquer l’ensemble des managers pour ne pas limiter la réflexion à une analyse de données, mais pour intégrer les retours qualitatifs des équipes et ainsi avoir une chance de relever les incohérences du terrain, malgré l’ADN inclusif qu’une entreprise peut porter. » explique Dr Maryline Meyer, pilote du module.

 

Des recommandations qui dépassent le périmètre de l’entreprise

Le 13 mars dernier, les participants EMBA ont eu l’opportunité de présenter leurs travaux face à un jury composé des entreprises partenaires et des Enseignants-Chercheurs experts sur le sujet. « Nous avons mis beaucoup de dispositifs en place pour répondre aux enjeux de l’inclusion, notamment sur la représentativité des femmes dans le secteur du développement informatique. Aujourd’hui, j’attends de cette restitution de la rassurance sur le parti pris que nous avons fait mais également des pistes pour de nouveaux projets que nous aurions occultés. » explique Marie-Claude Chazot, DRH Europe du Sud chez Sage.

Parmi toutes les recommandations délivrées aux entreprises, plusieurs grandes catégories se distinguent. Dans un premier lieu, il s’agit de revoir ou de mettre en place des outils de mesure portés par une politique managériale inclusive : « Par exemple, si les grandes réunions décisionnelles ont lieu après 18h, cela censurera très souvent les collaborateurs avec des enfants. » explique très concrètement Sylvie, participante EMBA.

Mais très souvent, les participants ont encouragé les entreprises à sortir de leur périmètre pour les impliquer sur les obstacles qui apparaissent en amont du recrutement. « Si on revient au cas du développement informatique, les femmes sont également très sous-représentées dans les formations. L’idée, c’est d’impliquer les entreprises dans l’orientation des nouvelles générations, en s’entourant d’associations expertes sur ces questions de diversité, d’inclusion, et de découverte des métiers comme La main à la pâte, Face Hérault, ou encore les écoles de la deuxième chance » conclurent les participants.

Partager cette page
Partager
Cette page
Contact us
Identity(Nécessaire)
Preferred contact method(Nécessaire)
RGPD
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Contactez-nous
Identité(Nécessaire)
Je préfère être contacté par(Nécessaire)
RGPD
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.