Montpellier Business School
  • Accueil /
  • Actualités /
  • Interview croisée | Bruno Ducasse et Thomas Friang : raison d’être et fondements de trois années de coopération pour la transition écologique et sociale.
26 septembre 2022

Interview croisée | Bruno Ducasse et Thomas Friang : raison d’être et fondements de trois années de coopération pour la transition écologique et sociale.

Interview croisée | Bruno Ducasse et Thomas Friang : raison d’être et fondements de trois années de coopération pour la transition écologique et sociale.

Les Rencontres du Développement Durable, fondées par l’Institut Open Diplomacy, représentent le plus grand rendez-vous démocratique consacré à la transition écologique, économique et sociale, et pour la 3e année consécutive, MBS coorganise et accueille une étape de ce tour de France, le 21 octobre prochain, pour « Repenser la prospérité ».

Thomas Friang, Directeur général de l’Institut Open Diplomacy & Bruno Ducasse, Directeur Général de Montpellier Business School, reviennent ensemble sur les ambitions et les enjeux qui fondent la collaboration des deux institutions depuis trois ans.

 

  • “Thomas Friang, Cela fait trois ans que vous avez fondé les Rencontres du Développement Durable (RDD). Pourquoi ? Quelle est la vocation de cet événement ?”

« La vocation de ces Rencontres est démocratique. L’objectif est d’ouvrir au plus grand public possible l’expertise de celles et ceux qui font et qui pensent la transition écologique et solidaire, de partager au maximum      ces connaissances en faisant rayonner la recherche académique des Écoles      partenaires mais aussi en faisant intervenir les experts et les acteurs engagés qui transmettent leurs réflexions et leurs solutions. Ces Rencontres ont donc naturellement pris la forme d’un tour de France afin de mobiliser l’ensemble des territoires et des publics. »

 

  • “Bruno Ducasse, votre établissement co-organise les RDD avec L’Institut Open Diplomacy. Pourquoi avoir pris cet engagement ? Qu’est-ce qu’il signifie aux yeux de votre école ?”

« Le Développement Durable est au cœur des engagements et de la stratégie de MBS. Il s’inscrit dans la raison d’être de l’école qui est de former les précurseurs de la transition économique responsable. Lorsque j’ai rencontré Thomas il y a trois ans pour organiser la première édition des RDD, le projet a immédiatement fait écho avec notre ambition puisqu’il permet aux étudiants, aux Enseignants-Chercheurs et aux entreprises de se rassembler pour débattre et déterminer ensemble les solutions pour atteindre les Objectifs du Développement Durable de l’ONU.

Ces sujets sont au cœur des préoccupations des étudiants aujourd’hui et constituent un critère prédominant dans le choix de leurs études et de leur employeur. C’est donc au monde des Grandes Ecole de s’emparer du sujet puisqu’il porte la responsabilité de former les cadres et les dirigeants des entreprises de demain qui devront mener à bien ces transformations dans leurs institutions. »

 

  • “Thomas Friang, cette troisième édition des RDD est devenue l’anniversaire officiel de l’adoption des ODD par la France. Comment est-ce venu ?”

La création des RDD est une initiative de la société civile, qui est venue à la rencontre des pouvoirs publics nationaux, locaux et internationaux.     Pour cette 3e édition, le Ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires a choisi de nouer un partenariat stratégique avec les RDD pour célébrer l’anniversaire officiel de l’adoption des Objectifs du Développement Durable par la France car la confiance – qui est l’esprit de l’ODD 17 – est au rendez-vous après deux premières éditions réussies. Nous pouvons en être fiers, collectivement.

Cette confiance s’est construite petit à petit, fondée principalement sur l’ambition démocratique que portent les RDD, et sur la grande diversité des partenaires et des intervenants qui offre un écosystème diversifié garant de l’indépendance des débats. Cette nouvelle édition a donc pu débuter à l’Assemblée Nationale, à Paris le 16 septembre dernier, sous le haut patronage de Mme Yaël Braun-Pivet, Présidente de l’Assemblée nationale, et initie désormais son tour de France, avec notamment un point d’étape à MBS le 21 Octobre. »

 

  • “Bruno Ducasse, votre établissement est engagé au service du développement durable. Alors qu’une partie de l’anniversaire français des ODD va se dérouler sur votre campus, pouvez-vous nous rappeler vos principaux engagements ?”

« La RSE est le pilier de l’ADN de MBS depuis plus de 25 ans, à travers son engagement pour l’ouverture sociale et la diversité, en étant à la fois pionnière de l’alternance mais aussi en étant la Grande Ecole de Management qui accueille le taux de boursiers le plus élevé avec 32% en PGE, et ayant comme objectif de tendre vers les 40%.

Dans le cadre de son plan stratégique, MBS a choisi de renforcer le nombre d’heures d’enseignements liés à la RSE dispensés à la fois en tronc commun mais aussi dans les spécialisations. Les étudiants ont également la possibilité de rejoindre trois certificats dédiés à la thématique, construits en collaboration avec les cinq Chaires engagées et le Sustainability Lab de l’école.

Afin de structurer et coordonner ces initiatives, l’ensemble de ces dispositifs d’enseignement et de recherche est désormais piloté par le Centre d’Excellence de MBS : IMPACTS (Inclusive Management, Prosperity And Collective Transformations for Sustainability), dirigé par Dr. Helen Etchanchu. Ce centre a permis cette année de lancer avec la Chaire MIND un nouveau parcours d’excellence « Act For Change », un programme de leadership inédit de 90 heures, hors curriculum, pour répondre à l’urgence sociétale et environnementale.

Ces dispositifs ne sont que le début d’une démarche d’amélioration continue et nous voulons aller plus loin notamment sur l’inclusion des personnes en situation de handicap, sur la construction d’un nouveau campus exemplaire sur le plan écologique et sur la réduction des émissions de CO2 en nous appuyant sur le plan de déplacement entreprise que nous avons entrepris il y a quelques mois. »

 

  • “Thomas Friang, alors que nous marquons le 7e anniversaire des ODD, tous les indicateurs sont au rouge. La pandémie et la guerre en Ukraine ont provoqué de sérieuses difficultés pour atteindre les ODD. Y a t il une réelle raison de « fêter » cet anniversaire ? ”

« De sérieux dangers pèsent sur notre capacité à réaliser les objectifs de l’agenda 2030. Avant même l’apparition des crises sanitaires, de la guerre en Ukraine et de la crise énergétique et climatique, la trajectoire était déjà mauvaise puisqu’en 2019, le dernier rapport produit par le Social Progress Imperative pour chiffrer la date à laquelle il était possible d’atteindre les objectifs de l’Agenda 2030 estimait l’atteinte de ces ODD en 2073. La polycrise du Covid et de la guerre en Ukraine, aux effets géopolitiques majeurs qui viennent perturber toutes les politiques de développement durable, doit encore plus nous alerter.

Alors plutôt que de « fêter » un anniversaire, il est plutôt question de célébrer l’adoption des Objectifs Du Développement Durable car lorsque l’Homme est face à une difficulté, il a une fâcheuse tendance à redéfinir ses objectifs plutôt qu’à repenser sa capacité à résoudre les problèmes. Ces objectifs nous protègent de ce mauvais réflexe et constituent un excellent miroir de la complexité des crises que nous traversons aujourd’hui.

Les ODD ont été construits de manière statistique, ils sont universels et sont adoptés à la fois par les acteurs publics et par les acteurs privés. C’est la raison pour laquelle il est important de célébrer leur adoption, car l’absence de cette boussole nous indiquant les états d’alerte comme les progrès ne nous permettrait pas d’affronter nos crises contemporaines qui touchent à toutes les dimensions : sociales, écologiques, géopolitiques, économiques et énergétiques. »

 

  • “Bruno Ducasse, quel vœu formulez-vous pour que nous puissions « entreprendre la France de 2030 », qui est le thème de cette troisième édition des RDD ? ”

Pour entreprendre la France de 2030, le premier vœu est de résoudre l’enjeu de la mobilisation. Si les ODD nous offre des objectifs clairs, ils doivent être partagés par tous les citoyens, et pour cela il est encore nécessaire aujourd’hui de convaincre tous les publics, en construisant les nouveaux imaginaires indispensables pour initier une stratégie d’essaimage des bonnes pratiques. Par exemple, le concept de croissance est une construction sociale que nous continuons encore aujourd’hui d’observer à travers le prisme du PIB. Nous devons « repenser la prospérité » et c’est ce défi qui animera la 5e étape des RDD qui aura lieu à MBS le 21 Octobre prochain.

 

Partager cette page
Partager
Cette page
Contact us
Identity(Nécessaire)
Preferred contact method(Nécessaire)
RGPD
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Contactez-nous
Identité(Nécessaire)
Je préfère être contacté par(Nécessaire)
RGPD
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Téléchargement brochure TÉLÉCHARGER LA BROCHURE
Contact PRENDRE CONTACT
Candidature CANDIDATER EN LIGNE