Montpellier Business School
  • Accueil /
  • Actualités /
  • S’exprimer en public : Stéphane De Freitas, réalisateur du film « À voix haute : La Force de la parole » livre ses conseils aux étudiants de MBS
30 octobre 2019

S’exprimer en public : Stéphane De Freitas, réalisateur du film « À voix haute : La Force de la parole » livre ses conseils aux étudiants de MBS

S’exprimer en public : Stéphane De Freitas, réalisateur du film « À voix haute : La Force de la parole » livre ses conseils aux étudiants de MBS

Développer ses soft skills et apprendre à s’exprimer en public

La semaine dernière fut rythmée par le dispositif Work me up du Career Center de MBS, un programme d’accompagnement dont l’objectif est de développer les soft skills des étudiants. « L’empathie, la gestion du stress, la souplesse cognitive, ou encore la capacité à prendre du recul sont des qualités qui permettent aujourd’hui au candidat de se différencier lors d’un entretien » explique Laurence Flinois, Directrice du Career Center de MBS.

Lors de ce dispositif, les étudiants du Programme Grande Ecole ont eu l’occasion d’échanger avec Stéphane De Freitas, réalisateur du film « À voix haute : La Force de la parole » et concepteur d’Eloquencia, un programme d’expression publique au cours duquel les candidats se voient proposer une formation et un concours « des éloquences ». « L’objectif est que les étudiants apprennent mieux à se vendre en peu de temps à l’occasion d’un pitch. » complète Laurence Flinois.

Les trois étapes pour prendre la parole en public

Après avoir confronté l’étudiant à la difficulté de prendre la parole devant tout un amphithéâtre, Stéphane De Freitas a pu livrer les trois étapes qui se succèdent pour comprendre l’art de l’éloquence. « La première étape est d’accepter le sentiment provoqué par le devoir de prendre la parole en public : l’anxiété, l’excitation, la frustration… Ce sentiment même négatif est une arme, elle amorce le processus de sincérité. »

« La seconde étape est la structuration du discours. Si l’on ne sait pas où on va, on se perd dans nos mots. La structure permet d’appuyer un argumentaire solide. Enfin l’ultime étape est la verbalisation. Ici le conseil est simple : il faut utiliser ses propres mots, son propre vocabulaire. Chacun a une voix, chacun a ses propres mots, et c’est cette verbalisation qui fera votre identité et donc la différence. »

L’éloquence pour apprendre à porter ses projets devant un auditoire

Stéphane De Freitas a livré quelques conseils aux étudiants pour apprendre à bien pitcher un projet devant un auditoire. « Le corps est un véritable support au dialogue. Les mains peuvent être un atout pour ponctuer notre parole. Si on choisit de décrire un cheminement de pensée, il peut être intéressant de se déplacer de droite à gauche sur l’estrade, à condition de marquer des pauses. Ce sont ces petites règles qui peuvent faire la différence. »

L’éloquence a encore de beaux jours devant elle. Devenue une étape importante dans l’enseignement secondaire, elle vit également sur le campus de MBS grâce aux étudiants du club associatif Apostrophe. L’occasion de suivre prochainement de beaux débats.

Partager cette page
Partager
Cette page
Contact us
Identity(Nécessaire)
Preferred contact method(Nécessaire)
RGPD
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Contactez-nous
Identité(Nécessaire)
Je préfère être contacté par(Nécessaire)
RGPD
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.