Témoignages

Parole aux diplômés et aux étudiants

A l’assaut des médias sociaux sur le continent américain
Mickaël, diplômé Bachelor 2009, fonde une agence spécialisée en stratégie de marque sur les médias sociaux « Rock & Social », en 2010, à New-York sur un concept innovant : les clients payent en fonction des résultats ! L’agence a été responsable de la stratégie médias sociaux des XVIe Jeux panaméricains de Guadalajara en 2011 au Mexique. Depuis, il l’a revendue, en 2011, pour travailler au Mexique comme Consultant creative director et digital innovation, afin de « retrouver le goût du challenge ». Il aime participer aux créations et lancement de nouvelles campagnes de publicité, dans le marketing mobile des marques ou encore la création de nouvelles plateformes de médias sociaux.
D’où lui est venu ce goût prononcé pour  cette constante remise en cause et son envie de bouger ? Après un stage dans la plus grande agence en communication du Canada, Mickaël s’est focalisé dans le Community Management. « Le Bachelor m'a permis d'apprendre à développer mes capacités, à suivre mes envies, également de construire un réseau de contacts que j'ai beaucoup exploité. Lorsque je suis rentré du Mexique, j'ai terminé mon cursus Bachelor IBA en passant le diplôme BBA de La Trobe university. La transition a été difficile, le niveau d'anglais demandé est très élevé, mais j'en ai retiré de très bonnes méthodes de travail et l'apprentissage de l'assiduité dans mon travail. Le Bachelor of International Business Administration m'a permis d'être performant ! »

Faire performer sa créativité
Émilie, diplômée Bachelor 2011, prix d’excellence internationale, a créé en 2012 sa société de fabrication et de commercialisation de bijoux pendentifs, porte-clés et accessoires en formes de macarons, gâteaux et autres gourmandises en résine pour « allier challenge de la libre entreprise à ma passion créative. J’ai eu la chance de savoir très vite au fil de mes stages que la partie créative était mon point fort et ma réelle passion. Le cursus a attisé mon goût du challenge, de la prise de risques mais surtout du dépassement de soi et de l’initiative ». Elle avait été embauchée avant l’obtention de son diplôme à Londres, comme Business Development Manager pour identifier les opportunités de croissance pour l’entreprise au travers de nouveaux contrats, fusions d’entreprises et innovations techniques.
Pour commercialiser ses bijoux,
Émilie a choisi d’axer son activité sur la vente en ligne tout en proposant plusieurs points de vente dans sa Provence natale et étend aujourd’hui  son réseau en Languedoc-Roussillon et dans le Rhône.
Le Bachelor de Montpellier Business School été une aventure « humaine et professionnelle, avec des liens solides avec les étudiants de ma promo et aussi avec les enseignants qui sont toujours présents pour me conseiller dans mes projets ».
Émilie a eu du cœur en créant durant son cursus avec l’association Team Tandem « Rêves de Gosses » pour les enfants hospitalisés dans le service pédiatrique du Centre hospitalier universitaire de Montpellier et en collectant des fonds pour acheter des consoles de jeux, des jeux vidéo et plus de 80 DVD.

Rêve de collégien : intégrer une Grande Ecole de management
Lucas, étudiant en Bachelor en deuxième année, y voit plus clair dans son projet professionnel qu’il souhaite dans la vente et le management d’équipe, parce qu’il aime le terrain et la rencontre avec les clients. Il a reçu une bourse d’excellence de la Fondation de Montpellier Business School grâce à ses bons résultats au Bac et au regard de sa situation sociale. Cette bourse lui a permis de concrétiser son rêve de collégien d’intégrer une Grande Ecole de management : « Je suis très ouvert sur le monde, je suis curieux de tout !». Lors d’une journée Portes ouvertes de l’école, il est séduit par « l’aspect international, la pédagogie proposée ». Cette ouverture sur le monde, il veut l’assouvir en réalisant son stage à l’étranger et en suivant, à Montpellier, en dernière année le programme de l’université australienne de La Trobe.

« Chassé » par les réseaux sociaux
Kevin, diplômé Bachelor 2011 est aujourd’hui chargé de recrutement chez Yoopala Baby Sitting, après avoir été dans 11 pays, avoir acquis un parfait bilinguisme grâce à son année en entreprise passée à Los Angeles pour un stage marketing et un échange diplômant à l’Université de Solent à Southampton, Angleterre. Passionné par les ressources humaines, Kevin a poursuivi son cursus par un Master 2 gestion et management en ressources humaines avant d’être recruté sur les réseaux sociaux… « Les plus de l’école c’est définitivement la certitude de trouver des stages intéressants, un emploi à la fin du cursus et surtout sa dimension internationale ».

Maximiser ses chances de réussite
Mathieu, diplômé Bachelor 2011, prix d’excellence académique internationale. Chef de projet marketing à la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV). Il entre en 2006 dans le programme Bachelor of International Business Administration grâce à la bourse d'excellence qu’il reçoit et qui lui permet de se consacrer entièrement à la réussite de ses études. « La notion d'égalité des chances jusque-là abstraite, est devenue bien concrète. Me sentant soutenu par mes professeurs, j’ai maximisé mes périodes de stages pour pouvoir viser plus haut, notamment avec les partenariats de l’école qui m’ont permis de partir aux Nations Unies pour des négociations universitaires mondiales ! ». Matthieu a cependant refusé la proposition d’embauche qui lui avait été faite en fin de cursus pour poursuivre ses études à Paris Dauphine en Master de développement durable, mais rattrapé par son talent, son ancien maître de stage est allé le chercher pour lui proposer le poste qu’il occupe aujourd’hui à la CNAV.

A l'assaut de la diplomatie

Jérémie, diplômé du programme Bachelor 2010, a obtenu le premier prix d’excellence international du programme Bachelor IBA et une Licenciatura en commerce extérieur à Buenos Aires en 2010. Il est actuellement attaché économique et financier au Service économique régional pour le Mexique et l’Amérique centrale à l'Ambassade de France à Mexico. Il y suit les questions macroéconomiques, financières et multilatérales ainsi que la Présidence mexicaine du G20. Une belle réussite pour ce jeune lozérien qui a  travaillé lors de ses stages auprès d’un parlementaire et au Secrétariat général des affaires européennes (SGAE), service du Premier ministre, au terme d’un Master 2 à Sciences Po. Jérémie avait été séduit par « l’ouverture continue à l’international, gage d’une meilleure adaptabilité à un environnement multiculturel, la construction d’un projet professionnel personnalisé et la transmission de compétences pluridisciplinaires, vecteurs en matière d’insertion professionnelle ».

Triathlon de haut niveau et études supérieures en management
Nicolas, en 2e année de Bachelor, sportif de haut niveau, pratiquant le triathlon depuis l’âge de 12 ans et en compétitions de haut niveau depuis l’âge de 18 ans. Titulaire d’une bourse du Mérite décernée par la Société Coca-Cola qui lui finance une partie de sa scolarité, il peut réaliser ainsi les études dont il rêvait. Habitant et pratiquant ses entraînements à Montpellier, l’école lui donne l’opportunité de réaliser son double projet sportif et professionnel en aménageant les horaires de cours avec les heures de ses entraînements, déplacements et compétitions. Il a pu participer aux Championnats de France, à la finale des championnats de France des clubs, à la Coupe d’Amérique, à des coupes d’Europe. Prudent, Nicolas préfère ne pas s’avancer sur la voie professionnelle qu’il pourrait prendre, il sait cependant qu’il a besoin d’aller à la découverte de terres inconnues pour s’enrichir davantage au contact d’autres civilisations, un avant-goût acquis grâce aux compétitions qui l’ont transporté au Canada, en Italie, Espagne, Portugal, Turquie et Maroc… sans qu’il puisse vraiment s’y arrêter.

Consultante Europe pour le marché chinois
Yuanjing, en 2e année de Bachelor, est une étudiante chinoise qui rêve de créer son entreprise dans le conseil pour le compte de sociétés européennes et chinoises en quête de nouveaux marchés. Hommes d’affaires aguerris dans le secteur du bâtiment, son père et son oncle lui ont donné le goût du commerce et des affaires. « 50 % des entreprises internationales n’ont pas réussi leur percée sur le marché chinois », remarque Yuanjing qui entend mettre à profit sa connaissance de la culture et des modes de consommation de son pays, avant de se lancer dans son projet entrepreneurial. Son ami français qui vient de lancer sa griffe pour une gamme de produits façon Hello Kitty est un soutien précieux dans la préparation de ce challenge. L’été dernier, elle a rejoint sa ville natale de Chengdu (Chine) pour promouvoir les programmes d’études de Montpellier Business School auprès des lycéens et étudiants chinois. Passionnée par les langues, Yuanjing travaille son anglais, avec l’envie de s’envoler, pour sa dernière année d’études, aux USA et en Angleterre. « J’ai passé plus d’un mois à New York et j’ai envie de mieux connaître les
États-Unis ». L’obtention du Toefl constitue le premier sésame de ce rêve américain au sein du programme Bachelor IBA de Montpellier Business School.

L’Amérique latine dans la peau
Agathe, diplômée Bachelor 2012, a obtenu une mention très bien à son bac pour décrocher une bourse d’excellence et pouvoir intégrer le programme Bachelor de Montpellier Business School, découvert, lors d’un salon
Étudiant, à Valence. Et ce sont les étudiants sur le stand qui l’ont convaincue par le récit de ce qu’ils vivaient à l’international grâce au programme. En année en entreprise, elle part 9 mois en Californie, dans une entreprise française, où elle réussit sa mission de chef de marque pour des revêtements de sols, avec des designers sous ses ordres… à 22 ans. En dernière année, elle choisit l’université partenaire de San Diego (USA), véritable bouillon de culture avec les meilleurs professeurs en finance, elle y découvre l’autonomie demandée aux étudiants. Une année hors normes pour elle qui s’est beaucoup investie dans les associations, notamment latino-américaines. En mai 2012, elle est diplômée de l’Université de San Diego, avec les Cordes (félicitations) ! Très fière d’appartenir à Montpellier Business School, elle a aussi misé sur le réseau et l’entraide, resserrant les liens avec les autres étudiants de l'école présents aux États-Unis. Son envie de voyager est plus forte que jamais, elle rêve de Colombie d’où son père est originaire et de créer sa société d’export de produits d’art latino-américains vers l’Europe, avec un autre élève du Bachelor, François, qui réfléchit à l’exportation d’instruments de musiques.

Faire une carrière internationale… en France !
Maxine, diplômée Bachelor 2011, suédoise, passionnée par la France et sa culture, a connu le programme Bachelor de Montpellier Business School en 2006 par un ami alors qu’elle étudiait à l’Université Paul Cézanne d’Aix-en-Provence. Elle a été conquise, car elle cherchait une formation internationale en France. « Ce programme m'a permis de toucher à des matières différentes, d’effectuer plusieurs stages en France et à l'étranger et de choisir mes spécialisations ; j’ai d’ailleurs tout de suite obtenu un poste de Marketing Coordinator à Paris dans une multinationale américaine spécialisée dans les solutions technologiques de virtualisation et le cloud computing ». Elle conseille vivement cette école à ceux qui aspirent à une carrière internationale, parce qu’ils vont acquérir une bonne expérience professionnelle par les stages qui permettent de s’intégrer rapidement dans le monde du travail !

L’Asie passionnément
Jessica, diplômée Bachelor 2010, a dès sa 1ère année choisi de passer un mois à Shanghai pour son stage d'été en entreprise. Puis elle est partie en Chine pour son année en entreprise, où elle a travaillé pour Charlotte Lingerie, tout en apprenant le chinois pendant le premier semestre. « Après un an à l'université de La Trobe, en Australie, je suis revenue à Shanghai pour un stage de six mois chez JC Decaux, à la fin duquel j'ai été embauchée. Je suis aujourd'hui Directrice Commerciale Internationale, en charge des espaces publicitaires des aéroports de Shanghai, à la tête d'une équipe de 17 personnes ».

Vivre le melting pot

Aurore, diplômée Bachelor 2010, a tout misé sur le programme Chine, puisqu’elle est partie au total deux années et y a obtenu, tout en alternant stages et cours, un diplôme en management de l’Université de Kunming dans la région du Yunnan. « Mes parents étaient un peu effrayés que je parte en Chine, mais ils ont vu que Montpellier Business School nous accompagnait et nous suivait de près ».
Actuellement chef de rayon chez Leroy Merlin, elle sait que l’univers de la grande distribution lui convient. Elle espère que l’entreprise l’enverra dans quelques années à l’étranger, puisqu’elle fait partie d’une pépinière internationale, sorte de vivier de collaborateurs multiculturels à Vitry-sur-Seine. « Le programme BIBA m’a permis de vivre une expérience humaine, personnelle et professionnelle hors du commun. J’ai étudié aux côtés de personnes très différentes, constituant un véritable melting pot, j’ai vécu dans un pays déroutant mais tellement enrichissant, voyagé dans des pays magnifiques, travaillé dans des entreprises aux secteurs variés. J’ai pu créer un CV qui me ressemble et qui me permet de vivre et travailler à l’étranger».

If life gives you lemons, make lemonade
Élise, diplômée Bachelor 2011, s’occupe de Business Development  et de Marketing pour la division française de QRP International, un organisme de formation et cabinet de conseil basé à Côme en Italie, tout en poursuivant ses études pour obtenir un Master en Marketing et Marchés Globaux à l'Université de Milan. Elle retient de son cursus « l'ouverture sur le monde, les années passées à l'étranger en université et en stage professionnel, l'apprentissage du monde de l'entreprise grâce aux cas concrets sur lesquels les professeurs la faisaient travailler afin de comprendre quelles dynamiques seraient à gérer, et particulièrement le travail en équipe ». Elise a atteint son objectif d’aller travailler et étudier en Italie et d’obtenir un double diplôme. Elle conseille le Bachelor IBA aux jeunes à la recherche d’une formation internationale qui permet d’acquérir une maturité tant personnelle que professionnelle.

Les pratiques responsables en entreprise : le véritable challenge managérial de sa génération
Damien, diplômé Bachelor en 2011, poursuit ses études en 2 années, par l’alternance, dans le programme Master Grande
École – ESC Montpellier de Montpellier Business School. Il est chargé de Développement en relations d’affaires dans le secteur des solutions innovantes à la Direction Commerciale de La Poste Golfe du Lion et travaille en collaboration avec le siège du Groupe La Poste sur l’utilisation de réelles pratiques responsables comme levier de performance pour l’entreprise.  « L’objectif étant de créer un cercle vertueux, visant à améliorer les conditions de vie au travail et à réduire au maximum les impacts négatifs sur la planète, tout en aspirant à la performance commerciale. Je suis convaincu que la recherche de performance globale et les impératifs de développements responsables ne sont pas incompatibles». En dernière année de Master, Damien se spécialise en Management de projets solidaires et durables, car sa formation initiale de Bachelor lui a démontré que l’on pouvait être travailleur, ambitieux et performant tout en restant sensible aux grandes problématiques environnementales, sociales et économiques du siècle en cours.

Il faut voyager pour découvrir ses domaines de compétences
Arnaud, diplômé Bachelor 2007 et de l’Université partenaire de Bradford, s’est ouvert au monde et s’est professionnalisé dans les métiers du commerce international en effectuant son année en entreprise « apothéose tant personnelle que professionnelle » au Shanghai Institute of Foreign Trade en Chine, puis sa dernière année académique en Grande-Bretagne au sein de l’université de Bradford. Ce parcours lui a permis de se spécialiser en « Supply Chain » en choisissant les modules qui l’intéressaient. Il a, au cours de sa dernière année de stage, été embauché par la multinationale européenne Philips, comme assistant logistique.

Tout concilier

Laurianne, diplômée Bachelor en 2008, maman d’un petit de 2 mois, a rencontré son mari lors de son séjour en Université partenaire à Northampton en Angleterre. Après avoir passé son année de stage en entreprise à Barcelone en travaillant pour la Délégation de Commerce et d'industrie espagnole, Laurianne a poursuivi en Master Chargé d'affaires internationales à l'IAE de Montpellier dans le cadre du partenariat que Montpellier Business School a avec cet Institut universitaire. Pour clôturer cette dernière année d'études, elle a passé un semestre à l'Université de Louvain, en Belgique, réalisant un dernier stage au sein de l'entreprise Nestlé à Bruxelles, pour être embauchée chez Candia, en tant que Chef de Secteur sur la zone de Saint-Etienne. « J’ai connu le Bachelor de Montpellier Business School lors d'un salon étudiant à Perpignan, ma ville natale. Le programme Bachelor IBA ouvre les portes à l’international, permet de gagner en crédibilité par les stages pour construire un véritable projet professionnel ».

 
Bachelor
       

         


Taxe d'apprentissage La Fondation Groupe Sup de Co Montpellier

Dernières actualités

Toutes
les Actus




Espace téléchargement (Plaquettes/Documents)