« Ce n’est pas une mauvaise note qui influence son projet professionnel » Andrew Merle, alternant à Montpellier BS chez AIG Europe Limited

 

Après un Bac STG et un DUT Techniques de commercialisation, Andrew a intégré le Master Grande Ecole de Montpellier BS en 2013 par le concours passerelle. Aujourd’hui 3 ans après, et à 25 ans, il a décroché un contrat d'apprentissage en entreprise de 13 mois au poste d’analyste risque financier chez AIG Europe Limited, l’un des leaders mondiaux de l’assurance et des services financiers. Même s’il n’a pas toujours été le meilleur étudiant du cours de finance, il persiste et signe et en fera son métier ! Témoignage.

L’habit ne fait pas le moine pourrait être la citation qui colle au plus près du personnage d’Andrew. Jeune homme de 25 ans au contact facile, il est un compétiteur dans l’âme. Intéressé depuis toujours par l’économie en général, Andrew a construit au fil de ses études et de ses différentes expériences professionnelles le projet de devenir un acteur du marché financier.

« Je me passionne pour les sciences économiques. Pourtant pendant ma 1ère année, je n’ai pas validé la finance du premier coup. Mais j’ai continué dans ce domaine plus motivé que jamais, je n’ai pas douté, j’ai acquis de l’expérience et aujourd’hui je suis en Master 2 dans une majeure Management Financier et je débute une alternance sur un poste à responsabilités au sein d’un des principaux acteurs mondiaux dans le domaine : AIG Europe Limited, dont le directeur général en France depuis juillet 2016 est Christophe Zaniewski, un diplômé de Montpellier BS. Ce n’est quand même pas une mauvaise note qui allait influencer mon avenir professionnel ! »

Andrew est un optimiste qui croit en ses capacités et au fait que rien n’est impossible. « Ce n’est pas toujours facile, on peut essuyer des échecs mais l’important c’est de se relever, et ne jamais laisser tomber. Je n’ai jamais douté de mon choix pour la finance, et c’est ce qui m’a permis de réussir. »

Il le prouve dès sa recherche de stage après son année en échange académique à l’Université d’Ulsan (Corée du Sud) durant laquelle il a continué de suivre un cours de finance. « Trouver un stage long en finance n’est pas facile et surtout dans l’économie actuelle. J’ai dû envoyer près de 200 CV pour obtenir… 4 entretiens ! J’ai appris à modifier mon CV selon les codes de la finance, plus simple, plus sobre, et sans photo pour refléter une capacité de travail, une rigueur ! Ma lettre de motivation a subi un vrai lifting. J’ai dû faire attention au moindre caractère de travers car je n’étais pas conscient de cette importance. Puis j’ai pris en compte les conseils des recruteurs et finalement, j’ai réussi à décrocher l’alternance que je recherchais, sur un poste idéal pour débuter ma carrière avec des missions passionnantes. Je travaille comme analyste risque financier. J’évalue et analyse le risque potentiel du projet d’une entreprise afin de lui proposer une assurance adéquate. Chaque dossier est unique ! C’est vraiment intéressant. Puis j’ai été très bien accueilli et intégré dans l’entreprise. Elle fonctionne « à l’américaine », de façon très ouverte et verticale. L’ambiance est détendue, on se sent tout de suite à sa place et c’est valorisant.»

Son conseil aux étudiants qui pourraient laisser tomber des matières au profit d’une autre à Montpellier BS est simple : « Que l’on ait ou pas de projet professionnel défini, ce n’est pas l’académique qui oriente foncièrement son projet professionnel. Tout s’apprend. Toutes les fonctions sont intéressantes. Il faut expérimenter. C’est ça l’important. Chacun a son propre talent, chacun est différent et ça l’école nous le montre bien ! Alors il suffit de trouver sa voie, et tout faire pour accomplir son projet. »


 
School
       

         


Taxe d'apprentissage La Fondation Groupe Sup de Co Montpellier

Dernières actualités

Toutes
les Actus




Espace téléchargement (Plaquettes/Documents)