Karine et Alexandrine, collaboratrices à Montpellier BS, nous racontent les meilleurs moments de leur Rallye des Gazelles

 

Karine Marcadet et Alexandrine Bernad, collaboratrices à Montpellier BS, ont terminé leur premier Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc avec une très belle 48e place finale. Elles se sont même classées 22 sur 96 au palmarès des équipages débutants dans ce rallye prônant la régularité et l’orientation au lieu de la vitesse pure. Les deux complices parties au Maroc entre le 18 mars et le 2 avril avec 161 autres duos 100% féminin avaient donc pour but de terminer le rallye avec le moins de kilomètres au compteur. Retour sur leur semaine remplie d’adrénaline, de galères et d’émotions !

« Cette expérience, c’est un peu comme rentrer dans un monde parallèle, on est dans notre bulle pendant l’aventure, c’est une parenthèse en dehors du temps dans un paysage magique », commence Alexandrine, Responsable développement à Montpellier BS, avant de se rappeler à quel point la condition physique fût importante. « Malgré l’adrénaline qui est très présente, notre organisme est soumis à rude épreuve et le corps nous rappelle la fatigue ! »

Quand on leur demande quelques petites anecdotes sur cette semaine mouvementée, pleins de souvenirs fusent : « Les deux premiers soirs, nous avons eu droit à une véritable tempête de sable dans le désert, avec les tentes qui bougeaient dans tous les sens. C’était assez flippant », se souvient
Karine, Chargée de coordination tutorat alternance. « Heureusement, cela ne nous est pas arrivé de dormir en plein désert en se perdant… Mais le 1er soir c’était limite car nous sommes arrivées à la tombée de la nuit ! » Pour Karine, ce qui l’a le plus marquée, c’est la forte solidarité permanente entre les équipages. « On a aidé un équipage à se désensabler et elles nous ont rendu la pareille dans les jours qui ont suivi. On a également crevé et déjanté dans les dunes, mais ce sont finalement de beaux souvenirs avec le recul car on nous a toujours aidées. Il y avait beaucoup de fair-play et c’est ce qu’on recherchait en participant à cette aventure ».

Heureusement que le fair-play et la bonne ambiance étaient de mise car les deux participantes n’ont eu que peu le temps de souffler. « Le matin et le soir, nous n’avions pas de temps de prendre une pause : il fallait mettre l’essence, s’occuper de la mécanique, aller chercher le classement, faire le briefing avant le départ… tout était minuté. Et ce n’est pas toujours facile de contrôler ses nerfs avec le manque de sommeil. Le Rallye des Gazelles, c’est une aventure humaine très forte qui nous a permis de nous connaître davantage et de créer des liens forts ! L’entraide, la solidarité, le dépassement de soi… ce sont vraiment les mots qui nous viennent en tête pour décrire cette expérience formidable ».

« Nous voulons remercier tous nos proches, et tous les collaborateurs de l’école qui ont été formidables avec leurs messages de soutien qui nous ont fait chaud au cœur et nous ont aidé à nous remotiver... Tous les soirs les messages nous étaient imprimés et nous avons pu en profiter », précise Karine. « C’était notre seul lien avec l’extérieur ! Un grand merci aussi à nos sponsors et à notre grand partenaire Volkswagen qui nous a épaulées et qui a pris soin de rapatrier la voiture, ce qui nous a permis de rentrer plus tôt pour reprendre notre travail (rires) ».

Certaines participantes au Rallye des Gazelles sont de vraies habituées et en sont déjà à leur 10ème participation. Alors quand on demande à Karine et Alexandrine si elles envisagent de se relancer à nouveau dans cette aventure, elles nous répondent qu’elles retenteront sans doute l’expérience mais pas dès l’an prochain car « cela demande quand même 9 mois de préparation ! »







 
School
       

         


Taxe d'apprentissage La Fondation Groupe Sup de Co Montpellier

Dernières actualités

Toutes
les Actus




Espace téléchargement (Plaquettes/Documents)