Diplômée Master 2015, Manon Favier est de retour à MBS pour préparer un doctorat sur le design du packaging

Après avoir réalisé l'intégralité de son parcours à MBS en alternance et obtenu son diplôme Master Grande Ecole en 2015, Manon Favier a acquis plusieurs expériences professionnelles en France et en Nouvelle-Zélande dans le domaine du packaging du vin. Mais depuis septembre dernier, elle a choisi de revenir en France pour orienter sa carrière vers la recherche en attaquant une thèse co-encadrée par le Dr Franck Celhay, enseignant-chercheur à Montpellier Business School et par Gaelle Pantin Sohier, Professeure à l’Université d’Angers.

Comment cette passion pour la recherche a démarré chez vous ?

En fait, c'est grâce au mémoire de recherche que j'ai eu à rédiger durant mon année de Master 2 à MBS. A l’époque, j’étais chef de secteur dans le domaine du packaging de Champagne, j’ai beaucoup aimé cette 1ère approche avec la recherche qui me permettait d’échanger différemment avec mes clients (vignerons, agence de communication, imprimeurs). Concrètement, cela me permettait d’avoir un discours plus pertinent et fondé en appuyant mes arguments sur des articles académiques que j’avais pu lire. Par exemple sur le choix des polices d’écriture, de l’emplacement du logo ou des couleurs à privilégier sur un packaging de Champagne. Mes clients se montraient vraiment réceptifs, cela m’a donc donné envie d’aller plus loin et de répondre à d'autres problématiques provenant du terrain. Voilà ma motivation première dans ce projet de doctorat.

Concrètement, comment vous êtes-vous organisée pour mener à bien ce projet de thèse ?

Dans un premier temps j’ai démissionné du poste que j’occupais et je suis partie 1 an en Nouvelle-Zélande car un grand nombre de revues académiques sont anglophones, je me devais donc d’améliorer mon niveau d’anglais. Parallèlement, nous avons commencé à faire des recherches de financement avec l'aide du Dr Franck Celhay et du Dr Gaëlle Pantin-Sohier. Il y a eu plusieurs phases de sélection et j'ai eu une réponse positive en août dernier de la part de la région des Pays de la Loire. J'ai donc décroché le financement à travers un contrat de 3 ans qui fait que je suis rémunérée par la région Pays de la Loire et l'Université d'Angers pour effectuer mon travail de thèse.

Quel est le sujet de votre thèse et comment MBS vous soutient dans ce projet ?

Ma thèse sera sur l'influence du design du packaging dans le domaine du vin. Je n'en suis qu'au début et en ce moment j'identifie les théories sur lesquelles je pourrai appuyer mon travail ainsi que les recherches existantes. Le but est de combler un manque dans la littérature existante. C'est le principe même de la recherche, apporter quelque chose de nouveau. Pour cela, je me rends régulièrement à MBS ainsi qu’à l’Université d'Angers pour des suivis de mon travail avec mes encadrants. Cela permet de fixer des échéances afin de réaliser cette thèse en 3 ans. MBS soutient ce projet au travers du défraiement de mes déplacements à Montpellier, du co-encadrement fourni par le Professeur Celhay et de la mise à disposition des différentes ressources « recherche » de l’école (bases bibliographiques, logiciels d’analyse de données)

Durant votre séjour en Nouvelle-Zélande, vous avez pu présenter vos travaux au World Marketing Congress…

Oui notamment grâce à MBS qui a accepté de financer mon inscription à ce congrès très important en juin dernier. Mon article "Is using ornaments still a crime? Package design complexity and brand perception with application to Champagne labels" a été retenu et j'ai pu le présenter pour la 1ère fois en anglais. Tout s'est bien passé et j'ai eu des remarques intéressantes qui m'ont permis d'approfondir mon travail depuis. J'ai aussi pu rencontrer des chercheurs internationaux, ce qui est toujours enrichissant.

 



 
School
       

         


Taxe d'apprentissage La Fondation Groupe Sup de Co Montpellier

Dernières actualités

Toutes
les Actus




Espace téléchargement (Plaquettes/Documents)