MBS poursuit le développement de ses partenariats avec des universités et écoles prestigieuses à l’international

Depuis près de 30 ans, Montpellier Business School pratique une politique internationale forte qui a commencé avec l’intégration d’une année académique obligatoire à l’étranger en programme Master, puis en programme Bachelor. Afin de pouvoir aujourd’hui envoyer plus de 400 étudiants en université étrangère chaque année, MBS continue de développer ses partenariats autour du monde avec des institutions d’excellence.

« Nous avons été l’un des premiers établissements d’enseignement supérieur à instaurer une année obligatoire à l’étranger, et sans frais supplémentaires » explique Monsieur Yvon Desportes, Directeur des Relations Académiques Internationales à MBS. « Pour collaborer avec les meilleures écoles, il fallait faire partie des pionniers. Nous avons donc pu signer des partenariats de qualité d’abord en Europe, avec le début du programme Erasmus, puis petit à petit étendre notre rayonnement jusqu’à pouvoir proposer aujourd’hui plus de 35 pays à nos étudiants en programme Master. »


Depuis 1987, la stratégie de MBS a toujours été de proposer aux étudiants des destinations variées, dans des établissements de classe mondiale, avec si possible un double diplôme à la clé. Avec les accréditations internationales délivrées à MBS depuis 2011 – AACSB, AMBA et EPAS – l’école a pu augmenter son réseau à l’étranger et prétendre à des partenariats toujours plus portés vers l’excellence académique en pratiquant davantage de sélection pour répondre aux exigences des organismes attribuant les accréditations.

Ces exigences demandent en effet une adaptation de la stratégie de partenariats, qui se veut ainsi qualitative avant tout, et entraînent par ailleurs une évolution globale certaine de notre établissement. « Aller chercher des écoles accréditées va dans la continuité de ce que nous avions entrepris jusque-là, c’est-à-dire collaborer avec les meilleures. En 8 mois, nous sommes passés de 38% à 43% d’UPE accréditées (AASCB, EQUIS, AMBA, ou EPAS) en signant avec 20 nouvelles écoles, sans rompre aucun contrat antérieur, et 25 autres contrats sont en phrase d’aboutissement » précise M. Desportes. « Nous voulons bâtir des relations solides et sincères avec des écoles qui nous correspondent dans leurs valeurs, leurs ambitions, leur mission, et instaurer un échange qui soit bénéfique pour les deux parties. Si une école est reconnue, accréditée mais ne nous semble pas compatible avec MBS pour diverses raisons, nous n’entrerons pas dans une démarche de collaboration simplement pour augmenter les quotas. Nous ne réduirons pas non plus nos contrats historiques avec des écoles reconnues mais non accréditées, à moins d’une trop faible productivité d’un côté ou de l’autre en termes d’échanges étudiants. Notre vision est sur le long terme. La suite logique à ces collaborations serait d’ailleurs d’impliquer l’enseignant-chercheur à un niveau institutionnel, afin d’aller plus loin dans l’échange académique. »

 
School
       

         


Taxe d'apprentissage La Fondation Groupe Sup de Co Montpellier

Dernières actualités

Toutes
les Actus




Espace téléchargement (Plaquettes/Documents)