Bonne nouvelle ! L’apprentissage devient accessible jusqu’à 30 ans pour les étudiants de Montpellier Business School

En 2017, MBS fête ses 20 ans d’alternance mais également le franchissement symbolique de la barre des 1000 alternants sur l’année (1010 apprentis et 176 contrats de professionnalisation). Mais une autre raison de se réjouir est le passage de l’accès à l’apprentissage jusqu’à 30 ans au lieu de 25. Responsable administratif du Centre de formation des apprentis de MBS et référent apprentissage à Montpellier Business School, M. Pascal Berquet explique en quoi ce changement a de l’importance pour les futurs alternants de plus de 25 ans.

Depuis sa parution au Journal Officiel, le décret du 20 mars 2017 permet aux étudiants de bénéficier d’un contrat d’apprentissage jusqu’à l’âge de 30 ans à condition que leur Centre de formation des apprentis (CFA) se situe dans l’une des régions suivantes : Bretagne, Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val de Loire, Grand Est, Hauts-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Ile-de-France, Pays-de-la-Loire et Occitanie. MBS peut donc envoyer tous ses apprentis jusqu’à leur 30 ans révolus dans toutes les entreprises de France sans restriction.

« L’apprentissage est un véritable tremplin vers l’emploi puisque 41,48% des diplômés 2016 tous programmes confondus de Montpellier Business School ont été recrutés dans leur entreprise après leur formation par alternance », rappelle M. Pascal Berquet. « C’est également le premier levier de notre politique d’égalité des chances depuis plus de 20 ans et je suis très heureux d’apprendre que notre région plébiscite et fait partie intégrante du dispositif d’allongement de l’âge légal au-delà duquel un contrat d’apprentissage est désormais valable ! Qu’un étudiant ou salarié âgé de plus de 25 ans et de moins de 30 ans puisse signer un contrat d’apprentissage est un vrai plus pour tous les candidats qui s’inscrivent à nos concours dédiés à l’alternance ou qui choisissent cette voie dans chacun des programmes de MBS (Bachelor, Master, Responsable d’Etablissement Touristique et même le diplôme d’ingénieur en informatique d’EPF Montpellier enregistré dans notre Centre de Formation des Apprentis) et dont les recherches vont être quelque peu facilitées avec un contrat d’apprentissage financé par la taxe d’apprentissage par rapport au contrat de professionnalisation financé par les OPCA (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés) ».

« Grâce à l’allongement de l’âge requis pour ces contrats nous allons pouvoir ouvrir les portes de nos formations à des candidats plus âgés ayant envie de confronter leur expérience professionnelle à la validation d’un diplôme et d’accueillir de nouveaux types d’étudiants », poursuit Pascal Berquet. « Par exemple, un salarié qui a entre 26 et 30 ans, via notre concours spécifique Formation Professionnelle Continue, pourra entamer sa formation en suspendant son CDI pour signer un contrat d’apprentissage avant de retrouver ou d’avoir un nouveau CDI dans son entreprise. Tout le monde est gagnant. De plus, nous allons pouvoir orienter nos alternants qui auront entre 26 et 30 ans dans n’importe quelle région puisque notre CFA se situe en Occitanie, soit l’une des régions concernées par l’expérimentation ».

Encore au stade de test, l’apprentissage jusqu’à 30 ans est en essai jusqu’au 31 décembre 2019. Le but étant qu’après cette date, cette règle soit pérennisée sur tout le territoire français.

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Pour consulter le décret du 20 mars 2017, rendez-vous ici.


Découvrez le métier des conseillers alternance de MBS :


 
School
       

         


Taxe d'apprentissage La Fondation Groupe Sup de Co Montpellier

Dernières actualités

Toutes
les Actus




Espace téléchargement (Plaquettes/Documents)