Accompagner la mise en place du droit à la déconnexion professionnelle avec l’application Calldoor créée par Édouard Mongrand, diplômé 2000 de MBS

Le droit à la déconnexion est entré dans les entreprises de plus de 50 salariés avec la Loi Travail du 1er janvier 2017, mais son application peut être difficile à cause de l’habitude d’hyperconnexion des salariés. Pour accompagner les entreprises dans la séparation entre vie professionnelle et vie personnelle, Edouard Mongrand (promotion Master MBS 2000) a eu l’idée de créer la société ED2 et sa solution Calldoor, qui propose d’aider à maitriser l’usage professionnel des smartphones.

Alors qu’une étude IFOP de 2014 déclare que 62% des cadres supérieurs sont dépendants à leur smartphone, chaque entreprise doit désormais mettre en place le droit à la déconnexion entré en vigueur avec l’article L2242-8 du Code du travail. Les sociétés doivent ainsi définir les modalités de ce droit dans le cadre des négociations annuelles ou d’une charte. Mais au-delà de cet écrit, comment faire pour accompagner ses salariés ? C’est là qu’intervient Calldoor, une gamme d’applications innovantes développée par l’entreprise ED2 qui s’installent sur les téléphones professionnels.  

L’entreprise peut ainsi, au choix, notifier et informer le salarié sur la déconnexion de différentes manières, ou encore bloquer certaines fonctions pendant une plage horaire définie. « L’objectif de la mise en place de ces outils est de déculpabiliser les salariés, voire d’éviter une tentation ou une frustration. En France, on a trop pris l’habitude de rester connecter à son travail, de répondre à un mail, un sms, puis deux, puis trois, et de ne finalement jamais mettre de barrière. Cette non-déconnexion peut être difficile à gérer pour certains, mais aussi vis-à-vis de ces proches. » explique Edouard Mongrand, diplômé du programme Master de MBS en 2000. « Avec Calldoor Notification, vous allez pouvoir informer vos salariés de différentes manières et ainsi les éduquer à l’utilisation des outils digitaux souhaitées par l’entreprise. Pour les entreprises qui le souhaitent, Calldoor Premium permet aux salariés de ne plus recevoir de mails, de textos ni d’appels pros en dehors des horaires de travail. Ils peuvent alors facilement passer à autre chose jusqu’au lendemain, avoir l’esprit tranquille et cela avec l’approbation de l’entreprise, ce qui est important pour beaucoup de salariés. »

C’est en effet l’entreprise qui par le biais d’une interface dédiée, va pouvoir régler les paramètres d’accès ou de notification, et l’ajuster à chaque collaborateur. Adaptées aux smartphones Android et iOS, les applications sont conçues pour tout type d’entreprise, quel que soit le secteur d’activité. « Le bien-être et la santé de chaque salarié dépend en partie de cette coupure quotidienne avec le travail. Il s’agit de réduire les facteurs de stress et de prévenir les risques de burn-out en accordant à l’employé une période totalement « digital free », du moins pour ce qui est de l’aspect professionnel. L’entreprise clarifie également sa position vis-à-vis du salarié et se prémunie ainsi de risques d’accusation de harcèlement. ».

Et pour la société ED2 le succès est au rendez-vous ! Après avoir reçu la bourse French Tech en début d’année 2016 grâce au soutien de BPI France, Calldoor a aussi obtenu une subvention du Conseil régional d’Aquitaine Limousin Poitou Charentes. En tout, la levée de fonds s’élève déjà à 200 000 euros ! Un début seulement car Edouard compte bien atteindre les 500 000 euros d’ici fin 2017.

MBS félicite son diplômé entrepreneur et nous ne manquera pas de suivre sa croissance comme son succès.

Pour plus d’informations : http://www.calldoor.net

 
School
       

         


Taxe d'apprentissage La Fondation Groupe Sup de Co Montpellier

Dernières actualités

Toutes
les Actus




Espace téléchargement (Plaquettes/Documents)