Il n’y aura qu’un seul gagnant… mais on a deux équipes de coéquipiers pour le Business Game Decathlon ! A en « liker » un, « likez » les 2 !

Alexandre n’est pas de ceux qui laissent leurs baskets aux vestiaires après un match. A la lecture de la publication sur l’équipe des Vitalos, il découvre le pouvoir viral d’une Direction de la Communication qui enchaine les interviews de tous ceux qui ont quelque chose à dire. Et ça tombe bien, car c’est bien son cas, qu’il est alternant chez Décathlon au Pontet, responsable du rayon fitness et que, lui aussi il a envie d’aller en finale à Lille pour la marque !

C’est donc plein de fougue et de détermination qu’il investit les bureaux du 3ème étage et brandit les valeurs d’équité non sans humour. Son projet avec son groupe, il est aussi de gagner pour aller en finale défendre les couleurs de son association « l’Escapade » basée à Pierrelatte dont l’objet est d’aider de jeunes collégiens et lycéens en difficultés à partir un peu en vacances…. Le fonctionnement de cette association est sur un mode participatif où ce sont les jeunes qui donnent des idées et les adultes qui partent chaque année à la recherche des financements pour les réaliser !

« Loin de moi l’idée de me mettre en travers de la route de mes camarades Vitalos mais néanmoins, notre groupe s’est aussi beaucoup investi dans le projet et auprès de cette association dont l’objet est de réaliser des rêves ! Nous avons dédié plusieurs jours et nuits de travail parfois un peu en dernière minute… comme souvent… et même dû nous reprendre à 6 fois pour le tournage du plongeon dans une eau à 13 degrés au Grau du Roi ! Plus sérieusement, je pense maintenant qu’on aurait dû tous se coordonner pour donner une visibilité à tous les projets coéquipiers de MBS… une bonne occasion ratée de faire de la co-création en matière virale ! »

Le produit proposé par le groupe d’Alexandre ne manque pas de sens. Baptisé « Topocket », il répond à un public, étudiant ou non, qui n’a de choix que de laisser sur la plage ses effets personnels ou d’emmener un accompagnateur chargé de faire la vigie pour garder les affaires pendant son sport nautique ou sa baignade prolongée. « Oui en général, sur la plage, celui qui ne se baigne pas a toujours pour mission de garder les affaires …c’est le Sam des baigneurs ou des surfeurs. Nous avons toutes et tous vécu ça au moins une fois surtout dans le Sud ! ».

Sur le bénéfice pédagogique et professionnel de ce type de projet, Alexandre est convaincu. « La marque Décathlon est très forte dans sa façon de consulter  ses collaborateurs, les étudiants de manière générale et ses alternants en particulier pour travailler sur les produits de demain. En terme de marque employeur c’est par ailleurs un moyen d’attirer de nombreux jeunes sur la marque qu’ils soient clients ou futurs stagiaires ou alternants. En ce sens, la politique de la marque est claire ! »

Alexandre après une Licence LEA à l’Université Montpellier 3 a intégré MBS par le concours passerelle 2 et opté immédiatement pour l’apprentissage. Sportif dans l’âme et judoka (vous comprendrez pourquoi, la direction communication n’a eu aucun choix) il a intégré Décathlon en septembre dernier pour un contrat de 2 ans.

Pour l’aider lui aussi à aller en finale, n’oubliez pas de voter aussi sur :
https://www.agorize.com/fr/juries/i7Cjn1zoOhdZgFAYsFsv7g/teams/455/vote

 
School
       

         


Taxe d'apprentissage La Fondation Groupe Sup de Co Montpellier

Dernières actualités

Toutes
les Actus




Espace téléchargement (Plaquettes/Documents)