Proposer un plan de communication efficace et créatif pour l’événement Vitalsport du magasin Decathlon Odysseum, tel a été le défi des étudiants Master 1 pour la 4e édition du projet Mark Up !

Encadrants du projet Mark Up pour la 4e année consécutive, les professeurs Paul Chiambaretto et Cédrine Joly ont présenté une nouvelle problématique à plus de 600 étudiants M1 du Programme Master Grande Ecole de MBS. Cette année, c’est notre grand partenaire Decathlon qui s’est prêté au « jeu » par l’intermédiaire de son magasin montpelliérain d’Odysseum. Pour l’occasion, M. Yann Philippe, directeur du magasin, et Mme Emilie Piperakis, directrice adjointe, étaient présents pour répondre aux questions des étudiants.

Après Orchestra, Dell et Eminence, c’était donc au tour de Decathlon, grand partenaire de Montpellier Business School, d’expérimenter le projet Mark Up et de recevoir les recommandations des étudiants français et internationaux actuellement en Master 1. Lancé en 2013, ce projet pédagogique de mise en situation a pour but de faire réfléchir dans le périmètre global de la fonction marketing BtoB ou BtoC, à partir d’un axe de réflexion réel.

« Cette année, ils ont eu deux jours et demi pour travailler et proposer un plan de communication efficace et créatif pour l’événement Vitalsport de Decathlon Odysseum à Montpellier », explique le professeur Cédrine Joly. « L’objectif ambitieux est d’atteindre les 35000 visiteurs sur un week-end qui a pour but d’initier à la pratique de nombreux sports. L’événement aura lieu en septembre et la direction du magasin commence justement à réfléchir maintenant au plan de communication ».

« L’objectif était de plancher en groupe sur une problématique réelle d’entreprise et appliquer les enseignements de marketing stratégique et opérationnel », poursuit le professeur Paul Chiambaretto. « L’idée de départ de Mark Up est de travailler avec une entreprise partenaire pour mobiliser les étudiants sur une problématique. Ils se retrouvent confrontés à un triple challenge. Tout d’abord au niveau du temps car ils n’ont que 2 jours et demi pour rendre une présentation d’une trentaine de pages. Ensuite, il y a la créativité car le but est de proposer des solutions innovantes. Enfin, il y a le challenge professionnel car leurs solutions doivent être réalistes et budgétées pour que l’entreprise puisse les mettre en application si elle le souhaite ».

Cette année, 62 groupes étaient donc en concurrence « comme s’ils étaient 62 agences conseil qui gagneraient un marché », ajoute Mme Cédrine Joly. « D’un point de vue pédagogique, Mark Up leur permet de travailler sur des objectifs précis que sont l’identification d’une problématique, les recommandations innovantes, le travail en groupe et la communication de ses solutions à l’oral et à l’écrit. Nous les coachons et nous leur donnons les outils et concepts de marketing au fur et à mesure qu’ils avancent dans leur projet. C’est l’exemple du "learning by doing" ou apprentissage par la pratique. En gros, comme ils sont confrontés à une problématique hyper concrète, ils ont une posture d’écoute attentive et se sentent fortement impliqués en appliquant les outils à un cas réel en temps réel ».

Durant ces deux jours et demi d’analyse et de réflexion, les Master 1 ont également pu compter sur la présence et les informations données par Gaël, étudiant M1 alternant chez Decathlon Odysseum qui a pour mission d’être le relai entreprise sur cet événement. Une fois les 10 meilleurs projets retenus, un showroom a été organisé sur le campus pour que chaque groupe puisse présenter son projet sur son stand. Alors félicitations aux groupes 9, 20 et 61 qui ont terminé sur les 3 premières marches du podium !

 
School
       

         


Taxe d'apprentissage La Fondation Groupe Sup de Co Montpellier

Dernières actualités

Toutes
les Actus




Espace téléchargement (Plaquettes/Documents)