Le Dr Laurie Balbo,  le Dr Marie-Christine Lichtlé et leur doctorante Steffie Gallin reçoivent le prix de la meilleure communication scientifique de la Journée 2016 du Marketing Agroalimentaire à Montpellier !

Le 23 septembre dernier était organisée la 11ème Journée du Marketing Agroalimentaire à l’IAE de Montpellier, regroupant chercheurs et praticiens autour des problématiques de marketing et des comportements de consommation dans le champ alimentaire. A cette occasion, le Dr Laurie Balbo, Professeur en Marketing à Montpellier BS, ainsi que le Dr Marie-Christine Lichtlé, Professeur de Management à l’Université de Montpellier et leur doctorante Steffie Gallin ont présenté une communication intitulée « Les effets positifs et négatifs des communautés en ligne de soutien à la perte de poids : les avis d’experts en nutrition et d’utilisateurs de communautés en ligne », pour lequel elles ont reçu récemment le « Best Paper Award » de cette journée !

Le domaine de la santé, le Dr Balbo le connaît bien : en 2011 elle publiait déjà une thèse s’intitulant « Les communications de santé : l’effet du cadrage du message et de l’objectif annoncé (prévention versus dépistage) et la médiation par la valence de l’imagerie mentale », un travail de recherche s’interrogeant sur le type de focalisation - les pertes ou bien les gains d’un comportement - à utiliser dans une communication de santé afin d’augmenter son efficacité. Une thèse qui lui a notamment valu de remporter le Grand Prix BVA de la Recherche en Marketing et le Prix de thèse de l’Association Française du Marketing !

Depuis maintenant deux ans, Le Dr Laurie Balbo est co-encadrante de la thèse de Steffie Gallin (qui a été assistante de recherche à Montpellier BS durant 2 ans). Cette thèse vise à comprendre quels sont les effets (tant positifs que négatifs) des communautés de soutien en ligne pour la perte de poids (par exemple, Weight Watchers). Un sujet très actuel, d’autant plus avec la démocratisation d’Internet et des réseaux sociaux. « L’obésité et le surpoids touchent un grand nombre d’individus » explique Dr Balbo. « Mais parallèlement, les normes sociales poussent les individus à devenir plus minces, et les conduisent à développer une représentation du « soi » qu’ils pensent devoir être : un « soi dû » ou « ought self » pour reprendre l’expression de Higgins (1997). Pour trouver de la motivation et des encouragements dans cette envie de perdre du poids, de plus en plus de personnes échangent donc en petites communautés, qu’elles soient réelles ou en ligne. La thèse de Steffie Gallin cherche ainsi à répondre à la question suivante : ces groupes de soutien apportent-ils vraiment une aide à la perte de poids ? »

Cette étude a été abordée sous la forme d’une comparaison. « D’abord, nous avons mis en parallèle les communautés en « face-à-face » et les communautés en ligne afin de mettre en évidence leurs similitudes et différences. Puis dans un second temps nous avons approfondi l’impact de ces deux types de communauté en confrontant d’un côté l’avis d’experts de la nutrition et de l’autre, l’avis d’utilisateurs de ces communautés » précisent les trois auteurs.

« Nous sommes toutes les trois très fières d’avoir reçu cette distinction, c’est une belle reconnaissance du travail fait par Steffie depuis 2 ans mais j’imagine qu’il n’a pas été simple pour le jury de choisir car toutes les communications de cette journée étaient particulièrement intéressantes ! »

Montpellier BS félicite le Dr Laurie Balbo, le Dr Marie-Christine Lichtlé et surtout, leur doctorante Steffie Gallin pour cette jolie récompense !


 
School
       

         


Taxe d'apprentissage La Fondation Groupe Sup de Co Montpellier

Dernières actualités

Toutes
les Actus




Espace téléchargement (Plaquettes/Documents)